AdobeStock 376066651 scaled
Robert Vila, Maire de Saint Estève

ÉDITORIAL MAI-JUIN 2024

 

Chères Stéphanoises, Chers Stéphanois,

Il ne pleut toujours pas !
C’est le constat navrant que nous faisons au quotidien sur la météo de notre département. Tout comme dans l’entre-deux guerres, et en 1956, notre département connaît encore cette année les caprices du temps avec des périodes de longue sécheresse. Si durant l’hiver, 95% de la France a eu trop d’eau, seul notre département et la bordure méditerranéenne souffrent de sécheresse.

C’est dans ce contexte paradoxal que nous nous trouvons, où l’urbanisation de nos communes est gelée par le risque d’inondation ! Allez comprendre quelque chose ! S’il y a bien un ministère qui fait défaut à l’ensemble de nos gouvernements successifs, c’est bien le ministère du bon sens qu’il faudrait créer pour apporter de la rationalité et de l’efficacité à cette multitude de textes législatifs qui impactent notre quotidien à tous.

C’est également dans cette période de restrictions budgétaires que nous avons voté notre budget 2024 sans augmentation des taux d’imposition locaux depuis 14 ans. Le constat était simple, mais l’équation oh combien difficile à résoudre : continuer à investir environ 3 000 000 € par an, avec 800 000 € de recettes en moins et 400 000 € de dépenses en plus. Même si nous avons toujours été très rigoureux avec l’utilisation de l’argent public, nous devrons cette année encore poursuivre nos efforts de rationalisation des finances communales et veiller à une gestion judicieuse des dépenses de fonctionnement. Vous trouverez dans les pages suivantes de notre magazine les axes majeurs de nos investissements pour 2024, ainsi que le détail de notre budget communal.

Parallèlement, le budget du Centre Communal d’ Action Sociale avoisine les 4 millions et demi d’euros, reflétant les nombreuses actions et services que nous réalisons pour nos administrés, de la petite enfance jusqu’à nos aînés.
A propos de service, nous allons vivre la fin de notre crèche familiale qui sera remplacée par la création d’un service mutualisé de crèche collective et de halte-garderie sur le Pôle Petite Enfance Francine Olive.
J’ai également souhaité qu’un focus soit réalisé sur la vie de notre lac, qui retrouve ses habitudes et son fonctionnement naturel en cette période de sécheresse.

La municipalité profitera des beaux jours, comme chaque année, pour vous rencontrer à l’occasion des différentes visites de quartier. J’aurai le plaisir d’accompagner les commissaires de quartier dans les différentes rues de notre ville, et chacun pourra prendre rendez-vous avec nous pour discuter de diverses situations.
Le printemps marque également le début des premières festivités estivales. Vous trouverez dans l’agenda la programmation du festival de Notre Dame du Cénacle, qui se déroulera du 9 au 20 mai à l’église Notre Dame du Cénacle, ainsi que le déroulement de la fête de la Saint-Jean le 23 juin prochain. Le 6 juin, je vous invite également à découvrir la nouvelle programmation du Théâtre de l’Étang, qui séduira, je l’espère, petits et grands.
Profitons du plaisir de vivre à Saint-Estève,

A très vite !

 

Robert Vila,
Maire de Saint-Estève
Président du Centre Communal d’Action Sociale,
Président de Perpignan Méditerranée Métropole,
Conseiller départemental Canton du Ribéral